Google travail sur un nouveau moteur de recherche conçu pour le marché chinois respectant la censure du pays. Il sera nommé Dragonfly, et il sera prêt d’ici 6 à 9 mois.

Le Dragonfly que Google prépare est un moteur de recherche destiné spécialement pour la Chine. Ce moteur de recherche se plie aux exigences de la censure du gouvernement chinois. Ce projet sera achevé d’ici 6 à 9 mois.

Google va ainsi faire son retour en Chine. Il va donc créer une application Android, cette application sera conçue pour filtrer les sites désignés par le gouvernement chinois.

Quand ce nouveau moteur de recherche n’affiche pas le résultat que l’internaute recherche, ce dernier aura un message disant : « Certains résultats peuvent avoir été supprimés pour des raisons légales ».

Google s’est donné tant de mal pour garder son projet secret, seulement, certains employés étaient au courant, l’information s’est propagée à partir de là. Cette mission à été prise en charge par des hauts cadres, mais l’information a quand même fuité. Rien n’échappe aux médias.

Voici la liste des sites et services bloqués en chine :

  • Facebook.
  • Instagram.
  • Twitter
  • Wikipédia.
  • BBc
  • New York Times.
  • Wall Street Journal.