Google – Encore un autre service qui devient payant

Avoir un compte Google vous confère non seulement une adresse mail stable (Gmail), mais aussi une pléthore d’autres services qu’on n’a souvent pas le réflexe de bien en profiter. L’un de ceux-là est sans aucun doute Google Photos qui permet de sauvegarder une quantité (littéralement) illimitée de Photos et de vidéos sur les serveurs de Google.

Contrairement à Google Drive et Gmail qui ne permettent qu’une occupation d’espace maximale de 15 Go (combinés), Google Photos a tout le temps accepté n’importe quelle quantité de médias (Photos, vidéos) qu’on y téléverse. Il en va sans dire que ces dernières sont quelque peu compressées, mais on ne remarque presque pas la différence avec l’originale, grâce aux excellents algorithmes exploités par la firme de Mountain View.

Interface Google One

Obligation de passer à la caisse

Malheureusement, après avoir prévu de mettre certaines fonctionnalités de cette même application derrière une barrière de paiement (détails ici), Google vient d’annoncer qu’elle limitera l’espace accordé sur Google Photos pour chaque utilisateur à 15 Go. En comptabilisant de 1 à 4 Mo par photo, ceci signifie qu’on pourrait y mettre quelque 4.500 images avant que l’application ne déclare que la mémoire est pleine.

Tout comme pour Coulour Pop contenu dans la même application, le stockage sur Google Photos au-delà des 15 Go gratuits deviendra payant à partir du 1er juin 2021, ce qui vous laissera le temps de faire le ménage sur votre compte. On parle d’un tarif qui commence à partir de 1.99$ aux États-Unis pour 100 Go supplémentaires, mais qui peut aller jusqu’à 2To. Néanmoins, cet abonnement dit « Google One » permettra d’accéder à plusieurs autres fonctionnalités supplémentaires, comme le filtre mentionné ci-dessus.

Il faut savoir qu’il existe plusieurs alternatives à Google Photos, mais la majorité restent aussi limités à un certain espace de stockage gratuit ou même à un nombre de photos déterminé. Néanmoins, aucun d’entre-deux n’offre le même niveau de commodité comme celui de Google qui s’intègre parfaitement avec un smartphone sous Android.