Google vient de publier un communiqué dans lequel elle annonce qu’elle ne compte plus certifier de nouveaux smartphones sous Android Nougat. L’information va faire beaucoup de mécontents mais l’entreprise à ses raisons.

Le gros problème de Google concernant le système l’exploitation mobile Android est le problème de fragmentation. Jusqu’à aujourd’hui, la majorité des smartphones Android fonctionnent sous des versions obsolètes de l’OS et c’est de plus en plus compliqué pour gérer au fur et à mesure que les versions s’accumulent.

Une partie de la responsabilité de ce problème revient bien sûr à Google qui ne semble pas du tout enclin à laisser du temps aux marques de s’adapter et de mettre à jour leurs appareils en annonçant des nouvelles versions chaque 8 mois et parfois moins. Certaines marques, ne pouvant pas suivre cette allure ont même décidé de sauter des versions en passant directement de Marshmallow à Oreo comme ce fut le cas pour Meizu par exemple.

Mais l’autre partie du problème provient des constructeurs. Ces derniers continuent de sortir des smartphones sous des versions dépassées du système d’exploitation et ne fournissent dans la plupart des cas aucune mise à jour.

Cela fait que, au lieu de voir le pourcentage des smartphones passant à la nouvelle version augmenter, l’inverse se produit avec des constructeurs qui sortent des smartphones sous Nougat alors que Oreo est disponible depuis des mois déjà.

Pour lutter contre cette pratique que Google qualifie de « injuste » envers les clients, l’entreprise à décider de ne plus accepter de certifier les nouveaux smartphones qui sortent sous des versions Android antérieures à celle qui est en place.

Même si, cela semble être une bonne nouvelle pour les utilisateurs, cette nouvelle directive met beaucoup de pression sur les marques qui vont devoir dépenser plus d’argent dans le développement Software au détriment peut-être de celui du Hardware.

D’un autre côté, cette annonce est aussi une manière de Google de forcer les constructeurs à adopter Android GO, le système d’exploitation de Google, et abandonner leurs surcouches.