C’était prévu, Google a présenté une nouvelle initiative concernant la réalité virtuelle : Daydream. Il ne s’agit pas un casque, mais d’un environnement de développement intégré à Android N. Plusieurs constructeurs de mobile s’y sont associés.

google-daydream-blue2-1920

Depuis plusieurs mois, les rumeurs et les fuites affirment que Google mettra l’accent cette année sur la réalité virtuelle. Selon certains bruits de couloir, Google aurait dû présenter lors du Google I/O un produit appelé Android VR. De notre point de vue, il devait s’agir d’une version d’Android développée pour les casques de réalité virtuelle. Pour d’autres, il aurait dû s’agir d’un casque autonome comparable à Magic Leap et Microsoft Hololens. Finalement, Google a choisi de ne pas dévoiler « Android VR », mais Daydream. Une initiative qui s’apparente davantage à un environnement de développement qu’à un casque.

Un environnement de développement dédié

Daydream est une partie du système d’exploitation (et même de l’écosystème) Android N. Et comme tout environnement de développement qui se respecte, Daydream aura pour objectif de rapprocher des contenus avec des contenants. Il y aura donc des produits matériels compatibles, des casques, des contrôleurs et des smartphones et des applications développées pour fonctionner avec Daydream.

google_daydream_3

Et l’ensemble se retrouvera réunis sous Android N qui intègrera nativement une interface en réalité virtuelle où seront accessibles les logiciels. La première fournée d’applications compatibles proviendra évidemment de Google : Play Store, Maps et Street View, Google Photos, YouTube, etc. Une douzaine de développeurs ont été annoncés par la firme, dont les éditeurs de jeux vidéo Electronic Arts et Ubisoft, mais aussi des studios nDreams, Otherside Entertainment, Climax Studios ou MinorityVR, et des portails vidéo, comme Netflix, HBO et Hulu.

Les premiers mobiles compatibles d’ici fin 2016

Bien sûr, pour aider les marques d’électronique et les développeurs d’application à créer ce nouvel écosystème, la firme fournira des designs de référence, comme s’il s’agissait finalement d’un smartphone quelconque. C’est peut-être pour cela que les rumeurs évoquaient un casque Android VR à venir chez Google. Parmi les marques d’électroniques annoncées par Google lors de la présentation de Daydream, nous retrouvons Samsung, LG, HTC, Huawei, ZTE, Asus, Alcatel et Xiaomi.

FINALDaydreamRefernceDesign.0

Reste à savoir ce que ces constructeurs choisiront de développer : des smartphones bien évidemment, qui tourneront obligatoirement sous Android N, mais peut-être aussi des casques pour loger ces mobiles. Les premiers terminaux compatibles sont attendus cet automne. Nexus en vue ?