La dernière mise à jour du Google Play Protect, le service de sécurité du Play Store, n’a pas apporté que du bon pour les utilisateurs de smartphones Xiaomi, en effet, cette dernière aurait bloqué l’accès à l’application dite « Quick apps » qui vient préinstallée sur les appareils de la marque au petit grain de riz.


La raison évoquée est que cette application était susceptible de collecter les données personnelles des utilisateurs, qui pourraient ensuite être utilisées pour les traquer. Ce qui est presque un secret de polichinelle vu que presque tout le monde dans l’industrie sait que si Xiaomi arrivait à proposer des smartphones aussi pas chers, c’est parce que la marque compte sur l’aspect logiciel pour rentabiliser. En effet, l’interface utilisateur MIUI est remplie de publicités bien ciblées avec lesquelles les utilisateurs ont appris à vivre.

Néanmoins, il existe un moyen de désactiver les publicités sur la MIUI en désactivant les recommandations dans un chaque application de manière individuelle. Reste donc à savoir si Xiaomi continuera sa politique actuelle, ou deviendra-t-elle un constructeur de smartphones ‘comme les autres’.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :