Saviez-vous que Google est également un constructeur d’automobiles ? C’est ce que vient révélé le journal  The Guardian qui a mis la main sur des documents qui montrent quela firme de Mountain View a créé en 2011 une filiale baptisée Google Auto LLC. Selon la même source, Google avait commencé avec des véhicules Toyota Prius en 2010 avant d’automatiser des Lexus. En 2014, Google a fini par construire sa propre voiture qui roule depuis sur les routes californienne.

Google a choisi de travailler en « secret » afin de protèger ses « actifs » et éviter ainsi les poursuites judiciaires qui pourraient arriver suite à des accidents mettant en cause les voitures. Pour l’instant, les seuls accidents recensés avec les Google Cars sont dus aux autres conducteurs sur la route.  Google Auto LLC sert donc pour le moment d’entité légale responsable de toute la partie administrative autour de ses prototypes, et notamment en ce qui concerne les accidents.   Selon les documents procurés par The Guardian, les Google Auto seraient équipées d’un frein sur chaque roue et possèdent également un moteur électrique de 20-30 kW.

Google a indiqué qu’il a créé les Google Auto non pas pour concurrencer directement les entreprises installées sur le marché, mais plutôt pour une raison triviale, basée sur un principe juridique plus que par la volonté de mettre sur pied un véritable constructeur automobile.  D’ailleurs lors du salon de l’automobile nord américain en janvier, Chris Urmson avait annoncé des discussions avec General Motors, Ford, Toyota, Daimler et Volkswagen dans cette direction.

Google, va-t-il finir par commercialiser ses propres voitures ?