C’est un chiffre record pour le Play Store : 700 000 applications frauduleuses ont été supprimées du Play Store l’année dernière. Ce qui représente 100 000 développeurs qui ont vu leurs comptes développeur suspendus par la même occasion.

Dans son rapport 2017, Google annonce repérer 99 % des applications qui contreviennent à sa politique générale d’utilisation. Il y a trois types de contenus visés : les contenus piratés (plagiat et usurpation d’identité), les contenus inappropriés (pornographie, violence, incitation à la haine, activités illégales) et les contenus malveillants (virus, chevaux de Troie, phishing, etc.). 99 % c’est très bien. Mais ce n’est pas parfait, loin de là. Ce sont des centaines de milliers de contenus qui passent entre les mailles du filet chaque année.

Pour preuve : 700 000 applications ont dû être supprimées du Play Store en 2017 après leur publication. Plus 250 000 étaient des contenus piratés, plusieurs dizaines de milliers étaient des contenus inappropriés et le reste était des contenus malveillants. Google a également supprimé les comptes de 100 000 développeurs qui ont publié ces contenus.

Google explique que ce nombre de suppressions est en augmentation de 70 % par rapport à 2016. Cela peut être une bonne comme une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que les contenus illicites sont repérés plus facilement. La mauvaise, c’est que ces contenus sont malgré tout de plus en plus nombreux. Face à ce constat, une seule solution : ayez un comportement responsable !