Fondé à Shenzhen en 2002, le fabricant de téléphones mobiles Gionee était loin d’être un petit acteur dans le marché mondial de la téléphonie. Se voulant en premier lieu comme fournisseur, plusieurs marques de part et d’autre dans le monde lui sous-traitaient des composants, parfois même des modèles entiers, comme c’est le cas avec Condor. En voilà une nouvelle qui risque fort de chambouler les plans de certains constructeurs algériens, Gionee vient d’être mise sous liquidation judiciaire, suite à l’acceptation du tribunal commercial de Shenzhen de la demande déposée à cet effet le 10 Décembre dernier, et ce après le cumul de plus de 2,5 Mds d’euros de dettes, la firme se retrouvant officiellement en situation de faillite à cause de son incapacité à rembourser les dettes dues à ses 648 créanciers. Entre 2013 et 2015, Gionee perdait 12,5 millions de dollar par mois, des pertes qui se sont vues doublées en 2016 puis en 2017, et auxquelles vint s’ajouter une addiction aux jeux d’argent de Liu Lirong, le propriétaire de la firme, qui décida ‘d’emprunter’ quelques 128 millions d’euros à son entreprise, avant de les perdre au casino.  

A lire aussi :

Donnez nous votre avis :