Travailler comme freelancer en Algérie constitue souvent une très bonne source de revenue pour les étudiants ou nouveaux diplômés à la recherche d’emplois plus classiques. Mais malheureusement, beaucoup d’entre eux abandonnent de manière très précoce par manque d’offres intéressantes sur le territoire national, où la culture locale s’appuie surtout sur le bouche-à-oreille.


Les freelancers algérien les plus persévérants quant à eux s’orientent alors vers les plateformes étrangères qui proposent des tâches souvent à la portée de leurs compétences, surtout dans les domaines de l’informatique, l’infographie et les langues étrangères (traduction depuis ou vers l’arabe).

 De plus, vu la différence de pouvoir d’achat entre les pays d’origine des demandeurs de prestation (souvent occidentaux) et l’Algérie, les freelancers algériens se retrouvent souvent grassement payés pour des tâches très basiques.

Seul, mais gros, problème auquel ces freelancers font face, c’est la différence de taux de change entre le marché parallèle de la devise, et les euros électroniques qu’ils sont obligés de retirer en dinar depuis les distributeurs GAB des banques, perdant ainsi jusqu’à 60% de la valeur réelle de leur argent.

Heureusement, une startup algérienne du nom de Echrili.Store, spécialisée dans les services monétiques en ligne, propose aux freelancers algériens de leur convertir la devise qu’ils ont reçue suite à leur travail sur les plateformes internationales de Freelance, et ce au taux en cours le jour même sur le marché parallèle !

Contactés par notre rédaction, les tenants de la startup nous ont expliqué qu’ils procèdent au virement de l’équivalent en dinar directement au compte CCP (ou bancaire) du client –le paiement par cash est aussi disponible au bureau de l’entreprise-, et ce à la minute où le virement en devise s’affiche sur l’application de gestion de compte de l’entreprise.
Mais pour une efficace accrue, c’est-à-dire pour que l’opération s’effectue sans frais liés à la transaction, il est préférable d’utiliser un compte (ou une carte) Paysera.

L’entreprise propose par ailleurs la création de comptes et la livraison des cartes Paysera jusqu’au domicile de ceux qui veulent se lancer dans le freelancing.

Concernant le service de conversion des devises, l’entreprise propose aussi un service similaire à destination de la diaspora algérienne, leur permettant d’envoyer depuis l’étranger des sommes en devise au compte de l’entreprise, qui se charge ensuite de le convertir en dinar (au taux parallèle) et de l’envoyer par CCP ou virement bancaire ou par cash à la personne concernée ici sur le territoire national.

Ainsi la méthode à suivre pour devenir freelancer en Algérie est :

  1. Avoir une carte de paiement électronique libellée en devise.
  2. S’inscrire sur une plateforme étrangère de Freelance.
  3. Trouver et effectuer des tâches.
  4. Recevoir sur votre carte de paiement l’argent en échange du travail effectué.  
  5. Retirer l’argent depuis un distributeur GAB de n’importe quelle banque en Algérie au taux officiel (1 euro = 135 DA) ou contacter la startup Echrili.Store pour le convertir au taux parallèle (1euro = 200 DA).

Donnez nous votre avis :