Un mois après la disparition de Froyo du tableau de bord de la fragmentation d’Android, l’érosion continue pour toutes les autres versions du système d’exploitation. Toutes sauf deux : Marshmallow et Nougat. La première passe au-dessus des 30 % et la seconde concerne 1,2% des usagers.

Le frais et pimpant Nougat le remplace désormais. Et le bougre progresse lentement, mais sûrement. Il anime désormais 1,2 % des terminaux du parc, soit une progression de 0,5 point. Vous noterez que la progression est plus rapide pour Android 7.0 que pour Android 7.1, même proportionnellement : 0,4 point pour le premier, 0,1 point seulement pour le second. Ce qui est logique puisque la version 7.0 est à la disposition des constructeurs, tandis que la version 7.1 ne l’est pas encore.

Android 6.0 Marsmallow, son prédécesseur n’est toujours pas la version la plus utilisée, 15 mois après son lancement officiel. Mais elle continue de progresser. En février, la hausse est de 1,1 point, pour atteindre les 30,7 %. Vous remarquerez que la hausse de Marshmallow est deux fois plus importante que celle de Nougat, malgré le fait que toutes les mises à jour s’effectuent au bénéfice de Nougat et au détriment de Marshmallow.

Même si elles ne progressent plus, les versions Lollipop (5.0 et 5.1) sont toujours en tête du classement des moutures les plus utilisées d’Android. Elles culminent ensemble à 32,1%.

KitKat et Jelly Bean continuent également de reculer également, évolution assez logique. Android 4.4 recule de 0,7 point pour atteindre les 21,9 %. Android 4.3 et 4.2 cèdent respectivement 0,1 et 0,2 point pour atteindre 1;6 % et 5,7 %. Android 4.1 conserve ses 4 %.