Après avoir été banni par voie légale en l’Iraq, au Népal et dans l’état du Gujarat en Inde, le très populaire jeu mobile PUBG vient de franchir une nouvelle étape qu’est celle de son interdiction par une fatwa religieuse officielle émise par le conseil des oulémas de la province d’Aceh en Indonésie.


Ce conseil de théologiens musulmans affirme que PUBG et les jeux similaires sont HARAM, parce qu’ils incitent à la violence et manipulent le comportement des gens. L’instance déclare aussi que PUBG insulte l’islam, sans pour autant donner d’arguments supplémentaires sur ce propos très polémique qui peuvent induire de graves conséquences dans les pays dits islamiques.

Ces propos sont toutes fois à relativiser, la province d’Aceh est connue pour ultra-conservatisme, c’est d’ailleurs la seule dans le pays à appliquer la sharia. Mais il ne serait donc pas étonnant de voir les autorités locales traduire la fatwa en loi et donc infliger à quiconque s’aventurerait à y jouer des châtiments corporels du type flagellation ou même mutilation si ce jeu venait être à considéré comme répandant la corruption sur terre (Had al Haraba).

Le conseil dit aussi vouloir élargir la fatwa sur d’autres jeux mobiles du même type, on pense notamment à Fortnite et à Free fire qui risquent de faire les frais de cette nouvelle législation religieuse.

PUBG MOBILE
PUBG MOBILE
Développeur: Tencent Games
Prix: Gratuit

Donnez nous votre avis :