C’est désomais officiel, facebook, le premier réseau social au monde a annoncé son intention de fusionner WhatsApp, Instagram et Messenger, ce qui risque poser de sérieux problèmes en cas de faille des systèmes de sécurité de cette nouvelle entité.

Le but officiellement annoncé de cette fusion est de créer « les meilleures expériences de messagerie » et ce pour les milliards d’utilisateurs à travers le monde qui utilisent les les trois services tous appartenant à facebook. Néanmoins, les applications resteront distinctes les unes des autres, bien que l’infrastructure de messagerie sous-jacente soit unifiée, ce qui facilitera le partage de contenu entre les trois et facebook, sans pour autant accoucher d’une nouvelle application qui risquerait de chambouler le quotidien des utilisateurs déjà réticents à ce changement.

Un porte-parole de Facebook a d’ailleurs déclaré que la fusion fournirait une plate-forme de messagerie rapide, simple, fiable et privée, bien que des experts en données (Big Data) aient averti qu’elle pourrait avoir une incidence sur la vie privée des personnes, et provoquerait de ce fait des scandales plus grands que ceux de Cambrighe Analytica.

A lire aussi :