Facebook compte supprimer prochainement son service de messagerie accessible depuis un navigateur mobile. Pour continuer à en bénéficier, il faudra obligatoirement utiliser l’application Messenger ou un ordinateur. Quelle est la stratégie de Facebook ?

une-messenger-1024x640

La campagne pro Messenger se poursuit et franchit un cap supplémentaire. Le réseau social annonce en effet la suppression prochaine de son service de messagerie lorsqu’il est visité depuis un navigateur mobile. Autrement dit, ce sera l’application Messenger ou rien.

« Vos conversations se déplacent vers Messenger. Bientôt, vous pourrez uniquement consulter vos messages à partir de Messenger ».

Un passage en force qui devient une habitude

Lors de l’été 2014, Facebook avait désactivé la fonction de messagerie de son application mobile pour la déplacer dans une application indépendante : Messenger. Les utilisateurs devaient ainsi obligatoirement télécharger Messenger s’ils souhaitaient continuer à converser avec leurs amis ou passer par un navigateur mobile. C’est donc cette dernière option qui va bientôt devenir inutilisable.

L’utilisation d’un navigateur mobile revêt un avantage certain pour les possesseurs de smartphones à l’espace de stockage réduit qui doivent faire un choix parmi les applications qu’ils téléchargent. Visiblement, Facebook semble prêt à se couper de ce public.

Quels avantages pour Facebook  ?

Messenger offre beaucoup plus de souplesse pour implanter des nouveautés. En premier lieu, on pense à l’arrivée prochaine de la publicité qui ne semble plus faire de doute et Messenger permettra un ciblage plus précis. De même, les dernières nouveautés annoncées par Facebook telles que les chatbots ou les Messenger Codes sont accessibles via l’application Messenger uniquement.