Même si le réseau social bleu est sur le sommet de la pyramide des réseaux sociaux, il ne s’arrête jamais d’évoluer et de tester de nouvelle formule pour s’adapter aux besoins des utilisateurs et s’encrer un peu plus dans leurs vies de tous les jours.

Cette fois-ci, le changement portera sur le fil d’actualité. En effet, Facebook teste un nouvel aspect pour ce dernier avec un seul but en tête : remettre en avant le contenu publié par vos amis. Selon les développeurs du site, il aurait perdu de son aspect « social » avec les fils d’actualités des utilisateurs remplis de publications de pages.

Si certains utlisateurs vont acceuillir la nouveauté à bras ouverts, les propriétaires de pages et les grandes sociétés qui les dérigent sont eux en état d’alerte rouge. Oui car pour certaines marques ou médias, Facebook est la meilleure vitrine possible et un tel changement pourrait être catastrophique. Certains parlent déjà d’une tactique élaborée par Facebook afin de demander aux administrateurs qui sponsorisent les postes plus d’argent pour que leur contenu soit mis en avant.

Si Facebook a modéré ses propos dans un communiqué ou il explique qu’il ne s’agit que d’un teste. Pour les médias, une telle évolution n’est évidemment pas souhaitable. À moins de payer Facebook pour sponsoriser chacun de leurs posts, ils risquent de se retrouver relégués au second plan. D’après The Guardian, les premiers tests auraient montré en effet que la quantité d’interactions entre pages et utilisateurs aurait baissé « précipitamment » de 60 à 80%.

Pour les médias dont le trafic vient majoritairement des réseaux sociaux, ou les petits médias, cela pourrait avoir un impact non négligeable. Le Guardian estime même que cela pourrait « les détruire ».

 

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.