Selon le média américain CNBC, Facebook a déclaré avoir supprimé de nombreux faux comptes russes diffusant des articles, des vidéos et des messages visant à inciter à la haine et à la division politique en Grande-Bretagne et en Roumanie.

Le géant des réseaux sociaux a déclaré jeudi soir sur un blog post avoir mis hors service 137 comptes, pages et groupes Facebook et Instagram au Royaume-Uni, ainsi que 31 comptes, pages et groupes Facebook en Roumanie.

Le responsable de la politique de cyber-sécurité de Facebook, Nathaniel Gleicher, a déclaré que la plate-forme avait découvert un réseau de personnes exploitant, depuis la Russie, de faux comptes au Royaume-Uni dans le but de « lancer un discours de haine et de diffuser des commentaires controversés des deux côtés du débat politique ».

Depuis quelque temps déjà, Facebook se montre de plus en plus transparent quant à la manière dont il détecte et élimine les campagnes d’influence (propagandes) sur les réseaux sociaux qu’il détient (Facebook, Instagram, WhatsApp), et ce, après avoir été accusé de ne pas avoir fait assez pour empêcher une interférence russe lors de l’élection présidentielle américaine de 2016 et au cours du vote sur le Brexit.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :