Le réseau social est en train de tester une nouvelle fonctionnalité qui permetterait à deux utilisateurs de se mettre en contact via messenger. Jusque-là, rien d’anormal mais..

Facebook est un entrain de faire face à un très grand problème : Les utilisateurs passifs. Il faut savoir que la source de revenus principale du réseau social créé par Mark Zuckerberg sont les annonces publicitaires et que plus vous restez longtemps sur facebook et plus vous êtes actif, plus vous verrez de publicités.

Or, avec le temps, le réseau social a accumulé un très grand nombre d’utilisateurs passifs qui ne se connectent que rarement et pendant un courte période. Ce phénomène, si il n’est pas visible dans les pays comme l’Algérie où Facebook n’a pas de concurrence, dans les pays développer, ça commence un devenir un réel problème à cause des autres géants sociaux comme Twitter, Reddit ou encore Quora où contrairement à chez lui, les utilisateurs sont poussés naturellement à être actifs.

Facebook doit donc innover pour pousser ses utilisateurs à être plus actifs et sa dernière création s’appelle : Meetups. Une fontionnalité qui dispose d’un fonctionnement proche de celui d’applications de rencontre comme Tinder qui propose également de mettre en relation des utilisateurs à partir du moment où chaque partie a donné son accord.

Le problème, c’est l’ambiguïté qui pèse sur le postulat de départ. S’agit-il de faire des rencontres amicales… ou cela peut-il aller plus loin ? Facebook ne demande jamais aux candidats de préciser leurs intentions au préalable.

Autre difficulté, les notifications pour vous inciter à accepter seraient nombreuses, agressives et confondantes selon un journaliste de TechCrunch.

 

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.