Hier vers 17h et jusqu’à très tard dans la nuit, Facebook, le premier réseau social au monde a subit d’importantes perturbations au niveau de ses services, ce qui a nourri les théories du complot les plus folles dont les algériens raffolent.

La firme fondée par Zuckerberg, a même dû annoncer, ironie du sort oblige, sur son compte Twitter officiel que la plateforme n’a pas été victime d’attaque DDoS, qui vient répondre aux spéculations émises par de nombreux internautes parlant de bots émiratis et/ou d’attaques russes et chinoises

Il est aussi à noter que de nombreux internautes mal-informés ont commencé à se partager un message attribué à Mark Zuckerberg parlant de possibilité de piratage massive de comptes, de fermeture du site ou la possibilité de le voir devenir payant.

Un message évidement monté de toute pièce, mais qui a servi à montrer à quel point les gens sur internet sont influençables ce qui représente une terre fertile pour les démagogues.

Heureusement, certaines pages algériennes ont vite rattrapé le coup, critiquant avec beaucoup de dérision le partage de ce genre de messages désinformatifs et parfois même propagandistes.

A lire aussi