Le scandale de Facebook est aujourd’hui à la une de tous les sites d’actualité. On ne peut donc consulter un site d’actualité high-tech sans trouver plusieurs analyses sur les données que Facebook a piraté, et qu’elle les a partagées avec d’autres sociétés pour des fins politiques.

Le scandale a inclus 50 millions de personnes, ce qui en exclut tant d’autres. Mais personne n’est à l’abri de ce violement de données personnelles, vu que cette plateforme possède une large base d’informations contenant les données de tous les utilisateurs, elle peut la consulter à tout moment.

Tout le monde peut deviner l’avis des algériens sur l’affaire de la violation des données personnelles. La réponse logique dit que l’algérien est indifférent vis-à-vis la violation de ses données personnelles par une société quelconque. Ce n’est pourtant pas le résultat qu’à eu « Android-dz » lors d’un témoignage. L’algérien peut se débarrasser de son compte Facebook pour protéger ses données personnelles.

Ce sondage a été fait par les deux pages du site, en arabe et en français. Ce témoignage a connu la participation de 2519 personnes de différentes catégories sociales. La question à laquelle ils ont répondu était : « Serez-vous capable de supprimer votre compte sur Facebook ou sur d’autres réseaux sociaux pour protéger vos données personnelles ? ».

Les réponses étaient surprenantes, 1569 personnes, soit 62.28% des personnes interrogées, étaient prêtes à supprimer leur compte sur les réseaux sociaux pour protéger leurs données personnelles. Tandis que les 950 autres, soit 37.71% des personnes interrogées, pensent que c’est une chose qui n’est pas possible.

Mais ça reste des probabilités fondée sur des témoignages, et non sur des faits réels. Mais ça reflète une conscience remarquable chez les algériens. Au moins, les citoyens sentent le danger de partager leurs informations avec des entreprises, banales qu’elles soient.