A seulement 22 ans, le jeune étudiant en informatique Younes Sennadj est devenu un serial développeur. Spécialisé dans les applications mobiles le jeune Younes maîtrise parfaitement les technologies et ce que soit sur Smartphone ou sur tablette. Originales et pratiques ses applications s’adaptent parfaitement aux besoins des algériens.

 Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Sennadj Younes 22 ans, étudiant à l’école nationale supérieure d’informatique en 5eme année, certifié par Kelley school of Business – Indiana university through Department Of State’s program et gagnant de concours « Global Institue Business Feasibility stduy project » organisé en coloration de coca-cola et Indiana University. C’est un développeur Android, C# et Games maker. Younes est un Microsoft Student Partner. Il est Algeria Model United Nations delegate former & ambassador et un membre à AIESEC.  Il est gagnant de plusieurs compétitions de développement mobile et de création de startup. Il est cofondateur de la startup DZBac gagnante de « Make your mark challenge Fikra 2015 ».

Pour commencer quel était votre parcours scolaire et professionnelle avant de devenir développeur ?

En ce qui concerne mon parcours scolaire j’ai eu mon baccalauréat scientifique avec 17 de moyenne, j’ai choisi de continuer mon parcours à l’école national supérieur d’informatique pour réaliser mon rêve de créer des jeux vidéo.

 Comment êtes-vous arrivé au développement d’applications mobiles? Vos études à l’ESI étaient-elles le maillon fort qui vous a poussé à choisir cette spécialité ? 

Toute l’histoire a commencé en 2012 dans la compétition startup weekend Alger, ou j’ai développé un prototype de notre produit proposé qui est une application de track des employés. De ce point, j’ai trop appris à propos d’Android et j’ai trop aimé de développer pour Android loin de sa difficulté. J’ai trouvé de même le développement mobile très passionnant avec toutes ses particularités la fluidité, la flexibilité, l’adaptabilité entre les écrans de différentes tailles. Les études à l’ESI m’ont aidé pour s’initier au développement, et vu que l’environnement encourage vraiment à s’améliorer j’ai pris l’opportunité de se développer et de s’améliorer.

Comment avez-vous réussi à développer et créer vos applications ? quelqu’un vous a aidé ou soutenu ? ou aviez-vous des motivations particulières ?

Android pour moi est plus qu’un système d’exploitation mobile, mais un monde, une opportunité pour partager ce que je sais faire, pour cela j’ai appris à développer tous seul. Learning by doing était toujours le meilleur moyen pour apprendre à développer.

 Pour vous, que représente vos applications?

Chaque application pour moi représente une partie de mon monde adoré. Ayant un but clair, une catégorie visée bien précise et avec un business model bien défini chaque application présente une opportunité pour satisfaire un besoin chez les algériens ou le marché globale d’une manière général, mais ça s’arrête pas là car pour se lancer c’est facile en plus on pourra jamais développer une application avec toutes les fonctionnalités, c’est la raison pour laquelle il faut suivre la croissance de l’application ainsi que les feedback des utilisateurs, et les implémenter à chaque fois.

En étant un développeur, qu’est-ce que vous aimez le plus dans ce domaine ? et pourquoi ?

Aujourd’hui, à l’heure de la technologie la mobilité représente un facteur très important de la vie des humains, et faciliter la vie des gens était toujours un de mes buts ultimes, alors c’est ce que me passionne le plus.

Quelle est l’application dont vous êtes le plus fier et pourquoi ?

Crazymath c l’application dont je suis le plus fier même si j’ai développé plus de 15 applications mais celle là est très spéciale pour moi, car depuis toute mon enfance je voulais créer des jeux, et celle là était mon premier jeu en plus de ca j’ai gagné grâce à cette application 2eme prix de Next Generation Cup organisé par condor et je vais représenter l’Algérie dans le concours Alescoo Apps à Qatar en novembre prochain avec cette application dans la catégorie jeux éducatifs.

Quelle est votre application la plus populaire ? 

Mon application la plus populaire est DZCodeRoute publié sur Google play, c’était la première application que j’ai développé. J’ai gagné avec le 3eme prix de concours Oobarmijoo organisé par Ooredoo.

Quelles sont les statistiques de ses téléchargements ?

J’ai plus 50000 téléchargements pour l’application DZCodeRoute publié sur GooglePlay.

Parlez-nous un peu de vos applications?

Voici mes applications :

CrazyMath : Jeu de mémoire et de calcul.

DZCodeRoute : apprendre le code de la route algérien.

Busy : application de rejet des appels automatiques.

DzTabibi : trouver les médecins, pharmaciens et cliniques au proche de vous.

DzAkhbar : découvrir l’actualité des journaux algériens en permanence.

SNDL : application pour le site de ministère de recherche et documentation en ligne.

Transline solutions : connecter les camionneurs avec les chargeurs de missions.

Be-Djezzy : participation au développement de l’application Be-Djezzy dans un stage.

Matech9ach : connecter les pharmacies avec les patients.

GeoMployee : une application pour tracker les employées.

XCell : Jeu disponible sur Windows 8.1 et windows phone.

Vos applications visent-elles une catégorie précise des algériens ?

Principalement les jeunes et d’une manière global tous détenteur de smartphone. Pour chaque application si on considère son business model elle a une catégorie visée.

A partir de quelle version d’Android vos applications sont compatibles ? et pourquoi avez-vous choisi cette version en particulier?

Principalement toutes les versions à partir de 2.0, cette considération je l’ai pris y a deux ans car sur le marché algérien y avais encore des personnes avec des versions 3.0 et même inférieure 2.4 et 2.3, à partir de cette année j’ai commencé a concentrer sur les versions 4.0 et supérieur car la culture des smartphones, les mobiles d’une manière général commence à être une partie de la vie des algériens ce qui m’a poussé à se concentrer sue les versions supérieurs pour donner plus de qualité que se concentrer sur les détails.

 Vos applications s’adaptent-t-elles avec toute les tailles d’écran ?

Oui la majorité, enfin selon le besoin ceci dépendra de l’application mais principalement oui.

Vos applications sont développées pour Android seulement. Pourquoi avoir établi ce choix ? Et prévoyez-vous une version Windows et Apple dans un proche avenir?

En fait, j’ai deux applications aussi sur Windows et Windows Phone mais je développe beaucoup plus pour Android parce que la meilleur manière pour accéder au marché algérien c Android, la majorité des personnes ont Android, en plus ca sert à rien de developper pour IOS par exemple car de 1 y a pas le marché et de 2 c’est impossible de faire l’argent avec si on veux.

Pour l’avenir proche, comme je l’ai déjà précisé j’ai commencé à développer pour Windows phone, mais aussi pour IOS, mon but que dans 1 mois je maitrise Xamarin un outil pour développer multiplateforme et aller dans tous les plateformes de développement mobile.

 Selon vous, quelle est la place de la communication dans l’application mobile et quelles seront les avancés technologique avantageux pour ce domaine ?

Aujourd’hui, y a en place plusieurs concours de développement mobiles, y a les opérateurs téléphoniques qui construisent leurs marchés mobiles en Algérie via des applications 100% algériennes, en plus de ca des pages Facebook et des forums tels que Android-DZ qui donnent toutes les nouvelles de la communauté a aussi un impact très fort sur le marché algérien.

Je pense qu’avec l’arrivé de la 3G on a vu un grand développement, les gens s’intéressent plus au mobile téléchargent plus les applications, mais ça doit pas rester là, il faut encore se concentrer sur le Data qui pose un manque vraiment grand en Algérie, alors il faut travailler sur ce point pour créer un contenu qui viens avec la mentalité algérienne.

 Comment voyez-vous le marché des applications mobile en Algérie ?

 Le marché algérien est très compliqué à partir de point qu’on n’a pas encore le paiement électronique, à coté de fait que la culture des smartphone viens juste d commencer, mais reste à dire que le marché algérien est très national, quand il trouve un contenue national il l’encourage vraiment.

 Quels sont vos futurs projets ?

Principalement je suis parti de la startup DZBac gagnante de concours Make your mark Fikra 2015, mais je travaille aussi sur d’autres applications tels que l’application LifeBook qui va être disponible dans le plus tôt possible inchalah, ainsi que d’autre applications qui vont être multiplateforme.

Pour finir, quels sont les conseils que vous donnez aux jeunes développeurs algériens ?

Le travail c’est le succès dans ce domaine et surtout la patience, ne pas se précipiter car tous a son temps. La meilleure façon pour apprendre est Learning by doing ne pas s’étaler sur le côté théorique mais ne pas l’ignorer aussi, mais le plus important est la pratique qui donne plus d’expériences.

 Un petit mot pour Android-dz ?

Android-DZ est un site où on peut trouver toute l’actualité à propos des smartphones, il est le leader actuellement, et moi personnellement je suis toute l’actualité sur le site ou la page Facebook. Bonne continuation.

PARTAGER
Passionnée par l'univers Open-source/ High Tech depuis mon plus jeune âge, je veille à partager toutes les nouveautés du système "vert".