Aujourd’hui à Alger, le ministère de l’éducation et celui des TIC se sont rencontrés afin de signé quatre conventions s’inscrivant dans la démarche de modernisation de l’école algérienne initiée par le secteur de l’Education.

e5428ecb42152e846f730ea6e58c87ed_XL

Les quatre conventions avaient pour but de moderniser l’école actuelle et de créent de nouvelles plateformes d’éducation, et de formation à distance. Elles se présentaient comme suit :

  • La mise en place d’un système d’automatisation, de management et d’information de l’éducation.
  • la numérisation du contenu pédagogique.
  • la mis en place d’une bibliologique numérique.
  • la mise en place d’une plate-forme de formation à distance.

A travers ce nouveau pas, le ministère de l’éducation cherche à renforcer et optimiser le travail des administrations dans un premier temps, et de numériser l’apprentissage pour faciliter l’auto-formation et l’adaptation aux nouvelles méthodes qui seront adoptées.

Pour la mise en œuvre de ces conventions, dans les mois à venir, le ministère de l’Education nationale sera assisté par celui de la Poste et des TIC sur les plans technique et financier, à hauteur de 556 millions DA, ainsi que par un aménagement et un suivi des travaux de réalisation.

Finalement, les deux ministre se sont mis d’accord sur des remises allant de 33 à 40% pour les fonctionnaires de l’éducation en ce qu’il s’agit de leurs factures internet et 60% pour les bibliothèques virtuelles.