Ce matin, dans l’émission radio « L’invité de la Rédaction » diffusée sur la chaine 3, la ministre Imane Houda Faraoune s’est exprimée sur le e-commerce en Algérie en répondant à de nombreuses questions qui restaient en suspens.

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication et pendant cette interview très riche a levé le voile sur plusieurs points importants concernant le e-commerce, son déploiement, et les lois qui devraient le régir.

Le sujet est important et les procédures semblent s’éterniser avant qu’on puisse enfin le voir en marche dans notre pays. Madame Feraoun s’est attardée sur beaucoup de points, on a essayé de se limiter au plus important :

  • Les lois qui concernent le commerce électronique sont en train d’être étudiées à l’APN et devraient être signées avant la fin de l’année ou début 2018.
  • Les lois qui sont en train d’être mises en place ne sont pas là pour entraver les commerçants mais pour les aider en créant une relation de confiance entre eux et les potentiels clients.
  • La ministre explique que les sites devront être hébergés en Algérie et qu’ils devront se plier à des règles de sécurité très strictes afin de protéger les consommateurs.
  • Les médicaments, l’alcool, le tabac et les susbstances qui sont déjà illégaux dans le commerce normale seront interdits de vente en ligne.
  • Les commerçants auront une année, à partir de la date de la signature de la loi, pour s’équiper de terminal de paiement électronique (TPE). Il s’agira d’une obligation et non pas d’un choix de la part des commerçants qui devront offrir le choix aux clients de payer en cash ou par carte.
  • Les TPE seront fournis soit par la Poste soit par le billet d’importateur ou constructeurs locaux. Leur prix serait selon la ministre inférieur à 100 000 DA.
  • La Poste est entrain de s’équiper du matériel nécéssaire pour devenir un des acteurs principaux dans le domaine de la livraison rapide des colis et des produits achetés en ligne.

Voici les principales informations qu’on a pu retenir de l’entretien de la ministre Imane Houda Faraoune lors de son passage à l’émission. Passage que vous pouvez revoir en entier via la vidéo en bas de l’article.