Du nouveau pour la portabilité des numéros et une nouvelle guerre des prix en vue entre les opérateurs

Lors d’une cérémonie qui a eu lieu le 10 juin dernier à Alger, une commission nationale chargée de concrétiser la loi sur la portabilité des numéros a été mise en place par le ministre de la Poste et des Télécommunications, monsieur Brahim Boumzar, en présence du préside de l’ARPCE, rapporte l’APS.

La commission en question se chargera d’examiner les aspects techniques, juridiques et économiques nécessaires à la concrétisation des dispositions contenues dans la loi 18-04 datée du 10 mai 2018 qui fixe plusieurs règles relatives au secteur, dont la plus notable est sans doute celle qui donne droit à l’abonné de conserver le numéro de téléphone de sa ligne mobile lorsque ce dernier décide de changer d’opérateur.

Un droit réclamé par les Algériens depuis des années, surtout qu’il est déjà en vigueur dans la majorité des autres pays à travers le monde.

Une sorte d’itinérance nationale

Dans le détail, permettre au client de profiter de cette fonctionnalité revient à instaurer une itinérance nationale, très similaire à celle proposée aux voyageurs vers l’étranger lorsqu’ils peuvent continuer à utiliser le numéro de téléphone mobile acquis en Algérie sous la bannière d’un opérateur du pays de destination (mais sans que des frais supplémentaires ne s’appliquent).

Les opérateurs devront ainsi ‘mutualiser’ leur infrastructure réseau, ce qui permettra d’avoir accès aux trois opérateurs depuis une même antennerelais, ce qui profitera beaucoup aux zones d’ombre du pays, où cette denrée (le signal réseau) se fait rare par endroits..

L'implantation d'une antenne-relais Free Mobile, une histoire sans fin
1 antenne-relais, plusieurs opérateurs

La guerre est lancée !

Côté économie du marché, permettre de changer d’opérateur aussi facilement tout en conservant le numéro de téléphone provoquera sans doute une nième guerre des prix entre les opérateurs qui feront tout pour garder leurs abonnés, tout en essayant d’attirer ceux des autres opérateurs.