On retrouve souvent des cartes SIM contenant 1000, 2000 voir plus de 3000 DA de crédit, vendues à des prix beaucoup plus inférieurs que leur valeur réelle, chose tout à fait normale dans le monde des télécom.

Mais le plus étonnant c’est que parfois, les prix de ces mêmes cartes SIM change du jour au lendemain, et pire que ça, parfois même à des prix qui diffèrent d’un marchand à l’autre !  Alors comment font-ils pour déterminer le prix de vente, et comment tirent-ils leur bénéfices ? La réponse tient en une phrase : c’est l’opérateur téléphonique qui décide à posteriori de la marge à attribuer aux vendeurs.

Pour illustrer cette méthode de travail, prenons un cas concret, celui des cartes SIM des forfaits Hayla Bezzaf et Haaarba, à la base vendues pour 1300 DA, puis l’opérateur téléphonique Djezzy a décidé d’augmenter les marges bénéficiaires des vendeurs, il a donc envoyé des emails de ce type aux concernés :

Djezzy donne donc aux vendeurs 1125 DA pour chaque carte SIM vendues dans les dates indiquées, ce qui permet à ces derniers de baisser les prix, et de proposer ces mêmes cartes SIM à des prix aux alentours de 400 DA.

__________________________________________________________________________

À lire aussi : [Promo] Djezzy Haarba et Hayla Bezzaf à 400 DA
__________________________________________________________________________

Donnez nous votre avis :

Amateur de sciences, de High-Tech et de la culture geek en général, et ayant comme mission d'étoffer le contenu algérien d'expression francophone.