Les derniers jours on n’arrête pas de parler de la situation critique de Huawei, de la rupture entre la firme chinoise et le géant américain Google. Dans cet article je veux expliquer à toi l’utilisateur d’un smartphone Huawei ou Honor ce qui va suivre et par la même occasion te lister différentes options afin de sortir de cette situation.

Pour ceux qui ne sont pas au courant, les États-Unis d’Amériques accusent Huawei d’espionnage via ces installations et équipements de télécommunication. De ce fait un bannissement totale de marque au US suivi par une interdiction aux entreprises américaines de travailler avec Huawei. La firme chinoise n’est pas en rupture de licence qu’avec Google. Microsoft, Intel, Nvidia et autres ont eux aussi arrêtés leurs collaboration avec Huawei.


23 mai 2019, mises-à-jour : Huawei déclare travailler étroitement avec Google pour résoudre la situation actuelle. « Google a zéro motivation de nous bloquer… »

« They [Google] have zero motivation to block us. We are working closely with Google to find out how #Huawei can handle the situation and the impact from the U.S. Department of Commerce decision, » says Huawei’s representative to the EU institutions. https://t.co/ZxhKTKv9jg— Huawei Facts (@HuaweiFacts) May 22, 2019


Le but de cet article n’est pas de couvrir l’histoire derrière cette situation, ni de lister les différentes conséquences de ces ruptures de licence avec chaque partenaire américain. Je veux juste couvrir le conflit actuel entre Huawei et Google pour les utilisateurs des smartphones de marque.

Maintenant que tout est claire, allons-y!

Les conséquences avant les causes

Pour ceux d’entre vous avec des téléphones récent (moins de 4 ans) qui ont étés déjà annoncé et officialisés par Huawei, vous êtes garanties d’avoir accès au services et applications de Google, c-à-d le Play Store, Gmail, YouTube, Google Maps, etc … Vous êtes aussi garanti de recevoir les mises à jour de sécurité et autres, ces deux garanties ne sont valable que pour les 3 moi suivant, la suite des événement dépendra des décisions de Huawei et de la Maison Blanche.

A noter, les téléphones qui ne sont pas récents ne reçoivent probablement plus de mises-à-jour depuis un moment, à l’exception des mises-à-jour de sécurité, ce qui est normal. Par contre en ce qui concerne les services de Google encore une fois ils n’ont étés garantis que pour les trois moi à venir. Il est possible de ne pas les perdre si ils restent sur la version actuelle. La situation reste flou en ce qui les concernent.

Les différentes sources se contredisent en l’absence d’annonces officielles.

For Huawei users’ questions regarding our steps to comply w/ the recent US government actions: We assure you while we are complying with all US gov’t requirements, services like Google Play & security from Google Play Protect will keep functioning on your existing Huawei device.— Android (@Android) May 20, 2019

Tweet du compte officiel d’Android

Les conséquences que beaucoup ignorent

Il est vrais qu’en chine les applications Google y sont bannies tout comme Facebook et d’autres. Mais cela n’a pas empêché les constructeurs chinois de trouver des alternatives au Play Store tout en utilisant Android. Mais cela ne peut malheureusement être applicable en Europe ou ailleurs.

Tout d’abord il faut savoir que la licence de Google n’est pas le seul moyen d’utiliser Android comme un système opérationnel. Cette licence est requise pour utiliser la version d’Android que Google prends en charge en y apportant des améliorations, des mises-à-jour de sécurité et bien entendu ces services. Concentrez vous bien sur le terme services car c’est plus que des applications maison, nous y reviendrons plus tard.

Il faut savoir qu’il existe une version de l’OS Android en Open Source (AOSP) que tout le monde a droit d’utiliser sans aucune licence. L’inconvénient de cette version est qu’elle ne reçoit pas les m-à-j en même temps que la version de Google, elle n’est pas aussi robuste et fiable. Il faut beaucoup plus d’effort pour la maintenir et ainsi la proposer aux utilisateurs.
L’autre inconvénient est qu’elle ne contient pas de Play Store pour y installer ces applications. Bien sur il existe un moyen de contourné le Play Store en installant directement les applications au format APK, mais cela reste du piratage, en plus d’être une manœuvre qui n’est pas à la portée de tous.

Tout le monde n’est pas expert. La situation est plus compliqué qu’il n’est parait …

Le vrais problème

Installer le Play Store comme une application APK pourrait semblé être une solution. Malheureusement ce n’est pas possible, car il nécessite d’avoir les services de Google déjà préinstaller pour que cela puisse fonctionner. Comme il a était déjà mentionné en haut ces services sont bien plus importants que vous ne le pensez.

Savez vous que votre application bancaire ne peut fonctionner sans les services de Google sur votre système Android?

Plusieurs application tel que ces dernières doivent d’abord se connecter au services Google pour savoir si votre téléphone a été déjà routé ou pas etc … Donc vous imaginez bien que ce n’est pas qu’une poignées d’applications, et que la situation est plus grave qu’on le pensait.

Que pouvons nous attendre de Huawei?

Afin que la version chinoise d’Android soit utilisée par Huawei sur ces téléphones futures et actuels ailleurs qu’en Chine, il faudrait que le constructeur invite et persuade les développeurs d’applications tiers a apporter des changements au niveau de leurs applications pour s’accommoder aux changements, ce qui sera très difficile.

Une autre solution serait que Huawei crée des services similaires à ceux de Google combiné à un App Store fait maison. Ce qui semble impossible a réaliser.

Qu’en est-il pour les utilisateurs de téléphones Huawei?

Garder son téléphone, faire confiance à Huawei pour la suite. Après tout Huawei est le numéro deux mondiale après Samsung, c’est peut probable qu’ils abandonnent le marché de la téléphonie mobile après un tel succès.
L’année passé le constructeur ZTE s’est lui aussi vue bannir des US pour ensuite être blacklisté, mais le ban lui a été retiré après s’être conformé aux demandes de l’US. Certe la situation n’est pas exactement la même, mais la raison principale est politique, ce qui nous donnes l’espoir de voir une solution. Dans le cas contraires Huawei ne sera probablement pas le seul a avoir des problème si une guère technologique commence entre les États-Unis et la Chine.

L’autre solution évidente serait de vendre son téléphone tant que les prix de ces derniers sont maintenus et de ce procuré une valeur sur, chez Apple, Google, Sony, LG ou Samsung.

La situation est encore plus grave pour Huawei en ce qui concerne ces futures produits et les produits actuels tel que les PC.

Je suis contiens que les deux solutions apportés dans cet article ne sont pas vraiment pratiques, mais il ne faut pas oublier que le monde de la technologie est entrain de vivre un vrais bouleversement avec cette histoire. Aucun d’entre nous (les utilisateurs) n’avons la main sur la suite des événements.

J’espère vous avoir apporté quelques clarifications quant à la situation dans la quelle vous vous trouvez malheureusement.
N’hésitez par à me contacter sur Twitter pour plus de renseignement.

Auteur : Yles Mlioueh

Source : Article original

A lire aussi

Donnez nous votre avis :