Dans un reportage diffusé récemment sur la chaine privée DzairTV, le PDG de Condor Electronics Algérie, Mr Réda Boubetra, a exprimer ses regrets quant à la décision du gouvernement de priver les fabricants locaux des avantages fiscaux sur l’importation des kits de montage SKD/CKD.


Presque exonérés de taxes sur l’importation, les pièces destinées à l’assemblage des appareils électroniques et électroménager seront soumises à la même taxe de sauvegarde que les produits finis, ce qui risquerait de mettre à la porte pas moins de 450 employés du géant de BBA.

Il est à rappeler que presque tous les constructeurs d’appareils d’électroniques en Algérie, qu’ils soient nationaux ou étrangers, risquent la faillite très prochaine du fait que leur modèle économique soit basé sur l’importation de presque tous les composants qui composent le produit final.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :