Algérie – Zimbabwe : Les mises en garde de l’ENTV

Dans un post publié sur son site officiel, l’ENTV affirme qu’elle sera la seule chaine télévisée autorisée à couvrir la rencontre Algérie-Zimbabwe. Une affirmation qui émane d’une correspondance avec la FAF qui détient les droits de diffusion ce match de qualification à la prochaine CAN.

La raison évoquée pour justifier cette exclusivité c’est les restrictions liées à la lutte contre le COVID-19 qui frappe fort le pays en ce moment. Aucun représentant d’un autre média ne sera donc autorisé à y être ni sur les tribunes ni près des bancs de touche pour interviewer les joueurs.

Une telle déclaration aurait pu être considérée comme anodine si ce n’est le contexte très particulier que vit l’entreprise. En effet, cette dernière ‘souffre’ constamment de rediffusion instantanée de son direct par d’autres chaines privées nationales. Sur un plan légal, ceci peut représenter une atteinte à la propriété intellectuelle d’un ayant droit, du piratage en termes plus simples.

Du piratage incessant

Pas plus que le 1er novembre dernier, la chaine nationale avait même publiquement protesté contre une chaine privée très connue pour avoir diffusé des films révolutionnaires classiques, dont elle est la seule détentrice des droits.

Cette déclaration pourrait aussi être interprétée comme étant une mise en garde à tout acteur privé qui s’aventurerait à rediffuser la rencontre qui aura lieu ce 12 novembre à 20h heure d’Alger. Ceci comprend aussi toute personne qui ‘pirate’ le flux de l’ENTV et le partage sur internet, notamment Facebook (si la rencontre y sera diffusée).

Néanmoins, partager le direct depuis la page officielle de l’ENTV doit être légal vu que le décompte des téléspectateurs sera ajouté au compte du direct d’origine.

Source : entv.dz

Prix Algerie