Condor va saisir l’autorité de régulation contre les trois opérateurs mobiles qui selon les dires de son PDG ,font une concurrence déloyale envers son groupe , et menace le secteur it local ce qui peut conduire le pays a une dépendance technologique a 100% des produits importés

Abderrahmane Benhamadi, président du conseil d’administration du groupe Condor. Pointe du doigt les opérateur de téléphonie mobile

Ce dernier envisage de saisir l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) dans les prochains jours pour se plaindre des pratiques commerciales de ces trois opérateurs.

“On veut tuer Condor !”, s’écrie Abderrahmane Benhamadi que nous avons rencontré dans son bureau de la direction générale du groupe Condor, à Bordj Bou Arreridj, situé à 230 Km d’Alger. “Ces trois opérateurs proposent à leurs abonnés des packs Smartphones en plus d’une SIM avec un crédit à plusieurs milliers de Da. Ces promotions destinées à des abonnés prépayés sont une concurrence déloyale car elles permettent d’offrir un Smartphone de marque étrangère à des prix très bas”,

“Les abonnés achètent ce pack, utilisent la puce pour épuiser le crédit offert et repartent avec un Smartphone, importé, pratiquement offert. Comment, avec de telles pratiques, un fabricant algérien peut résister et survivre ?”, s’interroge notre interlocuteur qui considère ces pratiques commerciales comme une véritable menace contre l’avenir de sa filière Smartphones et tablette de son groupe. Ce dernier avertit qu’il est prêt à aller jusqu’à agir au niveau du gouvernement pour dénoncer ces pratiques. Il est à souligner enfin que 30 % des revenus du groupe algérien Condor proviennent de ses ventes d’ordinateurs, Smartphones et tablettes. “Nous avons vendu pour cette année pas moins de 800 000 Smartphones et tablettes. La pérennité de notre activité est réellement menacée par le comportement de ces trois opérateurs”, conclut Abderrahmane Benhamadi.

Selon les propos de ce PDG , on doit forcer les consommateurs a acheter des produits de moindre qualité avec des prix qui souvent choque le citoyen , pour assurer la survie d’une entreprise qui est en manque d’idées a cause d’une politique social-like , faut il accepter les exigences du PDG du groupe algériens condor , ou bien s’occuper du bien du citoyen tout en essayant de trouver des solutions plus constructifs afin que la société puissent offrir une qualité similaire et des prix semblable a ceux des constructeurs étrangers

PARTAGER
je suis un étudiant en deuxième année l'usthb en géographie et aménagement du territoire , spécialité aménagement régional , je suis un technophile je m’intéresse a toutes les nouveautés technologiques , c'est vrai que j'ai un faible pour les produits Ms et google mais n’empêche que je touche a tout , mon ultime rêve c'est de voir des robots doter d’intelligence qui les rend autonome