Cette nouvelle décision provoquera la flambée des prix des smartphones en Algérie dans les prochains jours

Les Émirats arabes unis viennent de suspendre la délivrance de toute sorte de visas d’entrée vers son territoire à 13 nationalités, dont l’Algérie. Une décision rapportée par l’agence Reuters qui peut à priori sembler n’avoir aucun rapport avec le domaine de la hi-tech dans le pays.

Il faut savoir que la quasi-majorité des smartphones d’entrée et milieu de gamme qui sont commercialisés en Algérie transitent par Dubaï. Ceci comprend –sans se limiter- presque tous les modèles Samsung Galaxy M, A, et les Redmi de 8e et 9e génération.

L’importation par « cabas » en provenance des Émirats risque donc de fort de diminuer et baisser avec elle l’offre ce qui fera flamber les prix des smartphones en Algérie encore plus dans les prochains jours. Même si certains de ces ‘importateurs parallèles’ disposent de visas encore loin d’expirer, le marché a tendance à toujours anticiper ce genre d’évènements dont seul le consommateur paye le prix.

Une succession de drames

Après les droits douaniers de 60%, la pandémie du COVID19, les obstacles mis en place lors de l’achat d’un produit depuis les sites chinois, voici donc une décision extranationale qui ne dépend aucunement du sort des pouvoirs publics, mais qui impactera encore plus un marché déjà très dérégulé.

Il en va sans dire qu’il faudra acheter un smartphone au plus vite tant que certains modèles sont toujours abondants en stocks. Néanmoins, les prix des smartphones de haut de gamme ne subiront pas le même sort vu qu’ils transitent généralement d’Europe de l’Ouest avant d’être commercialisés ici.

Une seule bonne nouvelle reste à constater, c’est la baisse prévisible du prix de l’euro Paysera à cause de la baisse de la demande. Une diminution due essentiellement au tarissement des sources de l’importation parallèle qui rencontre de plus en plus en difficulté à faire transiter la marchandise depuis un pays tiers et à la faire rentrer en Algérie.