Alors que TCL vient de dévoiler une demi-douzaine de terminaux pour la marque Alcatel et qu’elle prévoit un retour de la marque Palm l’année prochaine, le groupe doit aussi s’occuper de BlackBerry. Un lancement serait prévu le mois prochain.

Il ne s’est pas passé grand-chose cette année sur la marque BlackBerry hormis le lancement du KEYone, lequel a reçu un accueil chaleureux. Selon nos confrères de GSMArena, qui ont participé à une conférence de presse organisée cette semaine à l’occasion de l’ouverture de l’IFA, TCL a expliqué que le KEYone se vend très bien et que tous les terminaux fabriqués trouvent acquéreurs. Des acheteurs qui utilisent tous le mobile dans le cadre de leur travail. Il s’agit à 50 % d’entreprises qui les achètent pour leurs employés. Les autres 50 % sont des particuliers qui l’utilisent pour travailler avec.

Un succès qui a deux conséquences. D’abord, la distribution du KEYone continuera de s’étendre dans davantage de pays. Aujourd’hui le mobile est disponible dans 35 pays et il devrait l’être dans 50 pays d’ici la fin de l’année. La volonté de l’entreprise serait d’être l’alternative à iOS numéro 1 dans les entreprises. Sous-entendu, ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Seconde conséquence du succès du KEYone, TCL a déjà prévu de dévoiler un nouveau smartphone BlackBerry avant la fin de l’année. Il s’agira certainement de l’un des deux terminaux dont les noms de code sont Juno et Krypton. Ce lancement serait prévu plus exactement au mois d’octobre. Soit le mois prochain. Cela va donc venir très vite. Selon les seuls détails glanés auprès des représentants de TCL, le mobile ne devrait pas proposer de clavier physique, mais un design entièrement tactile, comme les DTEK50 et DTEK60 que TCL a développés pour BlackBerry l’année dernière.

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.