Le smartphone Android de BlackBerry/TCL avec clavier physique s’appellerait donc KEYone. Quelques heures avant le début de la conférence, ses caractéristiques techniques ont fuité : écran de 4,5 pouces, lecteur d’empreintes digitales et Snapdragon 625 avec Quick Charge 3.0 seraient au programme.

Connu sous le nom de code « Mercury », il devrait finalement s’appeler BlackBerry KEYone. C’est du moins ce qu’annoncent nos confrères de GSM Arena dans un article publié visiblement un peu trop tôt, puisqu’il a été supprimé depuis. Néanmoins, il est toujours disponible dans le cache de Google.

On y apprend que ce smartphone serait composé d’un cadre en aluminium anodisé avec un dos texturé. Il disposerait d’un écran de 4,5 pouces avec une définition de 1 620 x 1 080 pixels. Côté caractéristiques techniques, il serait question d’un Snapdragon 625 avec 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage, extensibles via un lecteur de cartes microSDXC.

Ils précisent aussi que le clavier physique sur quatre lignes prend en charge des « gestes tactiles », de la même manière que si vous utilisiez un touchpad. De nombreux raccourcis seraient également de la partie, ainsi qu’un lecteur d’empreintes digitales.

Résumé de la fiche téchnique :

  • Ecran : 4,5 pouces avec une définition de 1 620 x 1 080p
  • Chipset : Snapdragon 625
  • RAM/ROM : 3GB/32GB extensibles via un lecteur de cartes microSDXC.
  • Batterie : 3 505 mAh
  • OS : Android 7.0 Nougat
  • APN Avant/Arrière : 8 Mpixels/12 Mpixels (Sony IMX378)
  • Autres : Lecteur d’empreintes, Quick Charge 3.0, add-ons sytème (Hub et DTEK)

Le KEYone disposerait donc d’une batterie de 3 505 mAh compatible avec le système Quick Charge 3.0 de Qualcomm, de quoi permettre une charge à 50 % en seulement 36 minutes. Un capteur optique de 12 Mpixels (Sony IMX378) serait utilisé à l’arrière contre 8 Mpixels en façade. Les photos affichent clairement un port USB Type-C et une prise jack de 3,5 mm.

Android 7.1 serait aux commandes de l’ensemble (c’est la dernière mouture actuellement disponible), avec les logiciels maison habituels : le Hub et DTEK. Ce dernier permet de « surveiller le système d’exploitation et les applications afin de savoir quand leur vie privée pourrait être menacée et prendre des mesures pour l’améliorer ».

Aucun tarif ni date de disponibilité ne sont précisé pour le moment, reste à voir si cela sera le cas pendant la conférence de ce soir ou si TCL reportera cela à une date ultérieure.

 

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.