BlackBerry OS ou Android, rien n’y fait. Les ventes de smartphones BlackBerry ne décollent pas. Même John Chen aurait perdu espoir. Il serait sur le point de fermer la division hardware du groupe.

Ancienne icône de la téléphonie mobile, BlackBerry a malheureusement connu bien plus de bas que de hauts au cours des dernières années, allant jusqu’à frôler la faillite suite au lancement raté de BlackBerry 10 en 2013. Le pire a finalement pû être évité grâce à des investisseurs optimistes mais le groupe n’a jamais retrouvé tout son éclat malgré les efforts de John Chen. Le successeur de Thorsten Heins est parvenu à tirer les activités service et logiciel vers le haut mais rien n’y fait côté hardware.

Avec moins d’un million de smartphones livrés à travers le monde entre mars et mai 2016 (et plus exactement 600 000, comme sur le trimestre précédent d’ailleurs), BlackBerry ne pèse plus bien lourd sur le marché des smartphones. Près de 350 millions ont été livrés sur la même période au total. L’activité pèse, en revanche, bien lourd dans son budget de recherches & développement : 65 % selon The Motley Fool. Un véritable gouffre financier en somme. Une décision critique pourrait donc être prise prochainement.

blackberry-dtek50

Selon la même source, BlackBerry pourrait profiter de l’annonce de ses résultats financiers de son second trimestre fiscal 2016 (juin-août) pour annoncer la fermeture pure et simple de sa division hardware. Ce sera le 28 septembre prochain. Il ne resterait donc plus que quelques jours. Difficile à croire compte tenu du discours optimiste longtemps tenu par John Chen mais il aurait indiqué récemment qu’il réfléchissait en effet à cette fermeture, ne voyant pas d’améliorations. Il devait même prendre une décision en septembre…