Il semble que l’État ne tardera pas à ouvrir la porte aux entreprises privées afin de fournir les services d’internet et concurrencer Algérie Télécom, selon la ministre des TIC Houda-Imane Faraoun.

La ministre a annoncé ce dimanche lors de son passage a la chaine 3 de la radio Algérienne que le Parlement approuverait dans deux ou trois semaines le projet de loi sur la télécommunication et le projet de loi e-commerce.

La ministre des TIC Houda-Imane Faraoun explique qu’Algérie Télécom sera toujours l’opérateur qui mène internet en Algérie, les concurrents auront le droit à la distribution d’internet.

« La loi e-commerce doit protéger le commerçant et le client, et créer une confiance entre les deux » a dit la ministre, cependant l’utilisation du e-payement reste limitée à cause de l’absence des TPE, les TPE doivent être achetées par les commerçants et non pas par les banques, chaque magasin doit avoir un TPE, pour que le client aura la possibilité de payer en utilisant sa carte bancaire.

Houda Faraoun a promis de « lancer un appel de la part d’Algérie Poste afin d’acheter 10 000 à 50 000 appareils de paiement électroniques » comme première étape, ainsi il y aura un marché national pour les machines TPE.

D’un autre côté, la ministre a annoncé que l’Algérie va exporter de l’internet à certains pays Africains en utilisant des fibres optiques et des satellites, cependant cela va prendre du temps, car l’Algérie n’a pas encore reçu les 2 nouveaux câbles sous-marins.