Le président-directeur général de Condor, Abderrahmane Benhamadi, a déclaré que le constructeur Algérien n’avait pas peur de la concurrence que pourrait représenter l’ouverture d’usines d’assemblage de la part des marques internationales.

Lors de la conférence de presse qui eut lieu en marge de notre visite des usines d’assemblages de Condor. l’homme fort de Condor a assuré que la marque Algérienne n’a en aucun cas peur de la concurrence en s’appuyant sur les résultats de la marque qui a réussi à s’accaparer « 35% du marché national » selon les dire du PDG.

Monsieur Benhamadi ne s’est pas arrêté là, il a aussi assuré que son entreprise sera la meilleure en Algérie dans tous les domaines en relation avec l’électronique. Pour le citer : »l’Algérie est le seul pays au monde où les sociétés nationales sont celles qui dominent le marché, donc si Condor décide d’entrer dans un nouveau domaine, elle réussira à le dominer aussi. », Il ajoutera : »La réussite de Condor signifie plus de postes et de la création de fortune ».

Extrait de la conférence de presse :

Publié par Android-dz.com sur lundi 30 octobre 2017

 

Sur la raison de l’invitation de Condor des journalistes, le PDG a répondu en affirmant que c’était une opération de routine afin de mettre la presse au courant de ce qui ce passe au sein de l’entreprise.

La déclaration la plus importante a été celle liée à l’exportation de Condor de produits à l’étranger. le PDG de la marque a annoncé que l’entreprise va investir pas moins d’un milliard de dollars afin d’accélérer l’opération vu que maintenant Condor vend ses produits dans plus de 8 pays et que du retard dans la livraison commencer à se faire ressentir.

Les huit pays en question sont la Jordanie, la Libye, la Tunisie, le Maroc, le Sénégal, le Bénin, l’Ethiopie, et le Congo démocratique.