ARPCE – De lourdes amendes à l’encontre de Djezzy, Mobilis et Ooredoo

Après avoir organisé des tests de conformité de la couverture et la qualité des réseaux 4G mobile en Algérie, l’ARPCE vient de prononcer des sanctions à l’encontre des 3 opérateurs téléphoniques du pays. Ces derniers ont pris la forme d’amendes chiffrées à plusieurs milliards de centimes, avec certains opérateurs plus touchés que d’autres.

Nous avions publié début mai 2020 les résultats obtenus par les équipes techniques de l’ARPCE qui avait orchestré des mesures de plusieurs paramètres relatifs aux réseaux 4G mobiles. Ces dernières ont été effectuées au niveau de 5 Wilayas que sont : ADRAR, DJELFA, CONSTANTINE, BLIDA et TLEMCEN, et qui ont été évidemment choisies sans informer les 3 opérateurs.

Ainsi, et comme nous l’avions compris en voyant les tables des chiffres indiqués dans le rapport final, la qualité du signal et l’état de la couverture ont été très décevants, pour ne pas dire médiocres par rapport aux exigences de l’Autorité.

De ce fait, et comme mentionné ci-dessus, il a été décidé de faire payer chacun des 3 opérateurs les sommes suivantes :

  • Optimum Télécom Algérie OTA (Djezzy) : 82 580 952,38 DA; (≃ 8.2 milliards de centimes)
  • Algérie Télécom Mobile ATM (Mobilis) : 63 918 956,02 DA; (≃ 6,3 milliards de centimes)
  • Wataniya Télécom Algérie WTA (Ooredoo) : 26 019 444,45 DA. (≃ 2,6 milliards de centimes)

Reste maintenant à savoir si les opérateurs iront jusqu’à corriger les lacunes enregistrées, surtout qu’il est parfois plus financièrement raisonnable de payer ce genre d’amendes que de déployer plus de relais dans des zones économiquement peu rentables.

Résultats détaillés