Huawei, qui semblait avoir trouvé un moyen de contourner l’arrêt des services de Google sur ses téléphones, vient de recevoir ce qui peut s’apparenter à un coup de grâce.

L’entreprise britannique ARM Ltd responsable de la conception de processeurs à l’architecture éponyme vient de cesser toute collaboration avec le géant chinois de la téléphonie et des télécoms à cause de l’inclusion de certains patterns d’origine américaine dans ses designs.

Si proposer des téléphones sans avoir recours à des services de chez Google en dehors de la Chine représente une tâche très difficile (mais faisable) pour Huawei, contourner ARM relève purement et simplement de l’impossible !   En effet, que ce soit pour Qualcomm (Snapdragons), Samsung (Exynos), Apple (AXX) ou Huawei (Kirin) c’est l’architecture ARM qui est utilisée pour concevoir TOUS les processeurs de nos téléphones actuels. Et même Android lui-même est conçu pour ne fonctionner que sur des processeurs gravés avec cette architecture.

Le problème est donc double pour Huawei : l’entreprise ne pourra plus produire des processeurs Kirin au-delà du Kirin 985, ce qui représente un vrai problème à moyen terme pour la marque. Huawei pourra toujours continuer à fabriquer des processeurs déjà sous licence, mais qui ne pourra pas en sortir de nouveau, chose que toutes les marques font chaque année.

Le second problème concerne directement l’OS développé par Huawei, cette dernière dit qu’il pourra sans problème faire fonctionner de manière native les applications Android, mais sachant que ces dernières ont été compilées pour des processeurs ARM, elles ne pourront jamais fonctionner sur de prochains processeurs à l’architecture différente.

Est-ce donc le coup fatal qui réduit à néant tout espoir de voir Huawei continuer à produire des smartphones ? Seul le futur nous le dira.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :