En janvier, Apple avait attaqué Qualcomm pour pas moins de 1 milliard de dollars de royalties. Aujourd’hui, le fabricant des puces pour smartphone répond.

Pour mieux comprendre la situation, il faut revenir à source du problème. Il faut savoir que Apple ne fait fabrique pas vraiment elle-même toutes les parties de ses smartphones et ne possède pas tous les brevets liés aux technologies qu’elle y utilise.

C’est là que Qualcomm entre en scène, apparemment, la firme laisser Apple profiter de ces technologies en échange de « Royalties », que Apple considère comme beaucoup trop élevées au point de devenir anti-concurrencielles. Qualcomm avait donné une réponse brève en janvier disant que Apple n’apprécier pas ses technologies à leur juste valeur et qu’elle ne comptait pas changer ses prix.

Mais cette affaire est bien loin d’être finie, Qualcomm vient de publier un document de 140 qui contient des révélations brûlantes au sujet d’Apple et de leur partenariat. Pour vous mettre dans le cardre, les brevets dont on parle incluent des technologies relatives aux écrans, aux caméras, au TouchID et aux puces pour smartphones de Apple (dont la dernière est le A10).

« Apple n’aurait jamais pu construire cet empire qui est la franchise iPhone et ramasser autant d’argent sans l’aide de notre technologie fondamentale. Maintenant, après 10 ans de partenariat et développement, ils osent nier l’importance de ces technologies » déclare le vice-président executif de Qualcomm.

Et ce n’est pas fini ! Apple aurait piégé Qualcomm dans une enquête menée par les autorités coréennes en mentant délibérément aux agences gouvernementales sur le sujet. En effet, quand les autorités ont demandé à Apple pourquoi est-ce qu’elle ne peut pas se fournir chez autrui, la firme aurait déclaré être prise en otage par Qualcomm alors que ce n’était pas le cas, et que la firme de Cupertino avait des contrats avec Intel.

Réponse de Qualcomm a cette accusation ? Ils ont tout simplement bloqué tous les paiements.

Et les choses ne deviennent que plus dramatiques ! Apparemment, il y aurait deux versions d’iPhone 7 dans le marché, certaines avec des puces Qualcomm et d’autres avec des puces Intel. Et Apple ne s’en cache pas, au contraire, elle affirme que les puces Intel sont supérieures et qu’elle a dû les limiter pour que tous les iPhones soient égaux. En disant ça, Apple a brisé un des accords de partenariat avec Qualcomm qui a répondu à ça en disant que Apple n’a tout simplement pas su utiliser sa technologie à son potentiel maximum.

Comme vous l’avez bien compris, cette affaire est loin d’être finie ! Apple crie au chantage, et Qualcomm crie à la conspiration. Qui croyez-vous ?