Aujourd’hui, plusieurs applications développées par des Iraniens ont été exclues de l’App Store par le géant américain.

Le constructeur électronique Apple a décidé de retirer de l’App Store les applications réalisées par des entreprises iraniennes. Le site local TechRasa, spécialisé dans les nouvelles technologies, rapporte que ces dernières ont reçu ces derniers jours des courriers expliquant que leur activité n’était pas conforme aux lois internationales. C’est le cas aussi de Digikala, un service de e-commerce qui compte des millions d’utilisateurs à travers le pays.

Officiellement, il n’y a pas d’App Store pour les développeurs iraniens. Ceux-ci s’enregistrent avec une adresse étrangère pour mettre leurs applications à disposition du public. Jusqu’à présent Apple fermait les yeux sur cette pratique. Mais le pays doit encore attendre que les sanctions internationales à son encontre soient totalement levées, après la signature en 2015 d’un accord sur le nucléaire.

Cette décision n’est pas liée au décret signé vendredi 27 janvier par le président américain Donald Trump. Ce texte interdit, pour une durée d’au moins 90 jours, l’entrée sur le sol américain des ressortissants de sept pays (Syrie, Iran, Soudan, Libye, Somalie, Irak et Yémen). Le patron d’Apple Tim Cook a envoyé samedi 28 janvier une lettre à ses salariés en rappelant l’importance de l’immigration dans l’histoire américaine et celle de son entreprise. Il s’est également inquiété du sort de ses salariés qui pourraient être touchés par ce décret.

Source