Sans surprise, une plainte a été déposée contre Apple aux États-Unis, suite à l’annonce officielle concernant la limitation technique imposée à ses  smartphones. Et cela ne devrait être qu’un début.

Cette affaire a émergé la semaine dernière quand un utilisateur de Reddit s’est étonné que son iPhone 6S lui semblait très lent alors que celui de son frère, un iPhone 6 Plus dont la batterie venait d’être changé était bien plus rapide. Depuis, des tests techniques ont été faits, notamment par Geekbench, confirmant l’hypothèse : Apple baisse la fréquence des processeurs des iPhone dont l’usure de la batterie est avancée.

Dans un message officiel, la firme de Cupertino confirme donc cette pratique. Les iPhone SE, 6, 6S, 6 Plus et 6S Plus sont donc soumis à cette fonctionnalité depuis l’année dernière, grâce à la mise à jour 10.2.1 qui réglait, comme par enchantement, les problèmes de batteries de la génération 6. Récemment, les iPhone 7 et 7 Plus le sont aussi depuis la mise à 11.2.

Il y a deux notions importantes dans cette histoire. La première est l’absence d’information. La seconde notion est l’obsolescence. Apple lutte-t-elle vraiment contre elle en réduisant la fréquence des chipsets de ses smartphones ?

Oui et non. Oui, parce que le téléphone est utilisable plus longtemps. Et non, parce que les consommateurs qui subissent ces ralentissements auront envie de changer de mobile. Et ça, c’est bon pour le business. D’autant plus que, grâce à cette information, le marché de l’occasion, jusqu’à maintenant très actif (où les iPhone sont très bien cotés), va certainement en prendre un coup.

La plainte porte essentiellement sur le manque de communication de la firme américaine. Et plus précisément sur le manque de transparence dans cette communication. Les deux consommateurs se sentent lésés de ne pas avoir été informé qu’Apple implanterait dans ses terminaux des mesures de limitation technique.

Le vrai problème est donc d’avoir bridé les iPhone afin qu’ils ne s’arrêtent plus spontanément quand une batterie un peu vieille n’est pas en mesure de fournir assez d’énergie à un processeur qui devient soudainement problématique.

Maintenant vous le savez, les iPhones d’Apple deviennent de plus en plus lent à chaque mise à jour car la batterie n’arrive plus à alimenter corrêctement le processeur et c’est la marque elle même qui en est responsable.

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.