Tim Cook qui remercie les utilisateurs pour les données personelles qu'ils prend sans leur consentement.

Une nouvelle polémique vient de faire son apparition du côté de la firme de Cupertino, en effet, une entreprise de sécurité vient de révéler qu’Apple garde le journal d’appels de tous ses clients sans qu’ils n’aient jamais donné leur accord.

C’est la société de sécurité informatique russe Elcomsoft qui a découvert le problème. Enfin, si l’on peut vraiment parler de problème. En effet, Elcomsoft a découvert que l’iPhone, lorsqu’il se synchronisait avec iCloud, transférait les journaux d’appels des utilisateurs.

Et c’est encore pire que ce que vous pensez, quand on lit les conditions d’utilisation des services d’Apple, la chose est bien mentionnée et elle dit que les informations sont conservées pendant 30 jours mais des tests ont démontré qu’en fait elles le sont pendant quatre mois.

whatsapp-skype-viber-calls

Et comme si ça suffisait pas, sous iOS 10, Apple offre aux développeurs un CallKit qui permet aux applications telles que Skype, WhatsApp ou Viber d’enregistrer eux aussi les données d’appels dans le journal d’appels et donc… d’être enregistré également dans le cloud.

Encore plus ? Cette « backdoor » n’est pas désactivable, Elcomsoft révèle que même si les services iCloud sont désactivés, Apple continue d’envoyer les informations vers ses serveurs.

En soi, ce n’est pas le fait qu’elle conserve les données qui est le vrai problème. Un des arguments de vente de la firme est la sécurité et on apprend que c’est l’entreprise elle-même qui permet à des parties de se servir dans les données personelles des utilisateurs,  il y a tout de même un manque de cohérence.

En tant qu’utilisateur, que pensez vous de ce genre de pratiques ? cela vous pose-t-il un problème qu’une entreprise en qui vous avez fait confiance vende vos données ?