Apple vient de publier la mise à jour iOS 11.3. Et comme promis, elle intègre un utilitaire dédié à la batterie pour connaître son état d’usure et désactiver la fonction qui bride le chipset de l’appareil dans certaines conditions.

Souvenez-vous : l’année dernière, un scandale a émergé sur la Toile à propos de certaines pratiques d’Apple vis-à-vis de ces anciens terminaux. Il s’avère qu’Apple a publié une mise à jour pour les iPhone 6, 6S et 7 (ainsi que leurs versions Plus et certains iPad) visant à réduire les performances du chipset si la batterie de l’appareil montre des signes d’usure. Grâce à cela, les iPhone dont la batterie ne tient plus la charge ne s’éteignent plus abruptement et l’autonomie reste correcte.

Face à ça, Tim Cook a promis une mise à jour avec un outil pour  informer l’utilisateur de l’état d’usure de la batterie du smartphone (comme sur MacBook aujourd’hui). Il a également indiqué qu’un outil pour désactiver le bridage des chipsets serait éventuellement intégré. Cette mise à jour, la voilà. Elle avait fait l’objet d’une campagne de beta test dès le mois de janvier. Nous nous attendions donc à son arrivée (d’autant qu’iOS 11.3 est préinstallé avec le nouvel iPad 9.7).

La mise à jour pèse environ 700 Mo sur iPhone (un peu plus sur certains modèles, comme l’iPhone 7 ou l’iPhone 6S, un peu moins pour d’autres, comme l’iPhone SE). Elle intègre plusieurs nouveautés, dont l’outil « État de la batterie » en version « beta » (Apple se prémunit ainsi si cela fonctionne pas bien). Il permet de contrôler l’usure de la batterie, recommande un changement si nécessaire, affiche les performances maximales et recommandées du smartphone et désactive le bridage manuellement.

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.