Cela fait un an et demi que l’iPhone SE a été présenté par Apple. Et aucune véritable mise à jour n’a été poussée, si ce n’est l’augmentation du stockage interne, début 2017. Mais des rumeurs affirment qu’un remplaçant se prépare enfin.

Il existe une demande pour des smartphones puissants, mais de petites tailles. Aujourd’hui, les flagships (même ceux d’Apple) rivalisent sur la taille de leurs écrans. Mais tout le monde ne veut pas (encore) d’une phablette. D’où la pertinence d’un mobile comme le Xperia XZ1 Compact et comme l’iPhone SE.

Il existe donc une demande, mais pas suffisamment pour qu’Apple offre à ce smartphone (petit, mais costaud) un remplaçant, lequel a été officialisé lors de la première keynote Spring Forward en mars 2016.

Pourtant, les rumeurs vont bon train sur le développement et la production d’un remplaçant. En août, un rapport en provenance de Taïwan affirmait que Winstron, le prestataire d’Apple sur l’iPhone SE, aurait signé l’exclusivité de la production du mobile, lequel serait fabriqué dans ses usines indiennes.

Un rapport aujourd’hui confirmé par une autre source, citée par le portail taïwanais Economic Daily News. Ce dernier confirme que Winstron devrait être le fabricant exclusif du mobile. Ce sont ses usines de Bangalore qui seraient chargées de cette tâche. Ce sont dans ces usines qu’Apple déploie aussi une grande partie des iPhone vendus sur place.

Peu d’informations ont été dévoilées sur les composants de ce téléphone. Il est dit qu’Apple proposera deux paliers de stockage (32 Go et 128 Go), que la plate-forme pourrait être basée sur l’iPhone 7 et que Touch ID pourrait faire son retour.

La date de lancement serait prévue au début de l’année 2018. Elle pourrait même intervenir au premier trimestre.

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.