Selon la presse coréenne, Samsung aurait signé un accord avec Apple pour devenir le producteur exclusif des chipsets des iPhone de 2018. Ce composant serait gravé en 7 nm grâce à une technologie basée sur de la lithographie avec des ultraviolets.

L’accord aurait été signé suite à une rencontre entre les dirigeants d’Apple et Kwon Oh-Hyun, le membre du trio de PDG de Samsung en charge des composants. Ce dernier s’occupe non seulement de la partie fonderie, mais aussi des autres produits technologiques, comme la mémoire ou les écrans. Cette rencontre, organisée à Cupertino, se serait déroulée la semaine dernière. Et Kwon Oh-Huyn serait parvenu à ses fins grâce à deux arguments.

Le premier est la lithographie ultraviolet permettant d’atteindre la finesse de 7 nm. Les machines achetées par Samsung destinées à fabriquer le composant seraient exclusivement utilisées pour les chipsets d’Apple. Ce qui offrira un avantage concurrentiel considérable à la firme.

Un concept de ce que pourrait être l’iPHone 8.

Le second argument aurait un lien avec les écrans OLED. Selon une fuite précédente, Samsung aurait en effet signé un accord pour être le fournisseur exclusif ou privilégié d’Apple en matière d’écran OLED pour l’iPhone premium prévu en fin d’année 2017, mais également pour toute la gamme qui devrait migrer vers l’OLED entre 2018 et 2019. Soit un marché potentiel de 250 millions de terminaux en année pleine à se partager entre Samsung, LG et les acteurs du LCD quand ils seront prêts. En attendant que cette concurrence s’organise, Samsung aurait fait valoir un argument commercial sur la combinaison des deux contrats.

L’acquisition d’un client comme Apple est toujours bonne pour Samsung, même si les les Galaxy Sx sont les concurrents naturels des iPhone et même si les relations avec la firme américaine sont parfois tendues. Cela offre une manne financière considérable.