La direction d’Algérie Télécom a catégoriquement nié sa responsabilité quant aux coupures incessantes ayant eu lieu vendredi 22 février dernier partout sur le territoire national, ainsi que celle concernant la baisse de considérable du débit remarqué ces derniers temps par les internautes.

Algérie Télécom a aussi profité de l’occasion pour inviter certains médias hier dans ses locaux, sis à Ben Aknoun afin de constater pas eux-mêmes l’inexistence de manipulation qui tend à limiter l’accès internet aux Algériens. L’unique fournisseur d’internet en Algérie décline donc sa responsabilité de toute magouille, et affirme que le problème constaté vient d’ailleurs.

C’est Mr Abderraouf Hammouche, directeur du département Médias et des relations extérieurs au sein d’Algérie Télécom, qui dans une déclaration à une chaine télévisée nationale, a affirmé que les perturbations sont essentiellement dues à la surcharge du réseau, devenu incapable de satisfaire le nombre pharamineux d’utilisateurs connectés à la fois, surtout lors de certains pics de consommation.

Mr Hammouche aussi déclaré l’existence d’une équipe de maintenance d’urgence, travaillant 24h/24 et 7j/7 afin de régler en urgence tout problème de connectivité.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :