Le satellite algérien de télécommunications  « Alcomsat-1 » sera lancé avant la fin de l’année en cours, a annoncé  mercredi à Oran le directeur de l’Agence spatiale algérienne (ASAL).

Lors d’une conférence de presse en marge de l’ouverture de l’Atelier  national Alsat-utilisateurs, Oussedik Azzedine a indiqué que la conception  de ce satellite a été réalisée en attendant son lancement.

« Ce satellite sera lancé à partir de la Chine avant la fin de l’année en  cours, en collaboration avec nos partenaire chinois », a-t-il souligné. Pour le choix du pays, M. Oussedik a expliqué que la Chine est beaucoup  plus expérimentée en matière de lancement des satellites de  télécommunications dont le poids dépasse 5 tonnes et que l’Inde n’en a  lancé que deux. « Nous avons choisi la sécurité », a-t-il déclaré.

Alcomsat-1 permettra d’avoir Internet partout et en permanence en Algérie,  de couvrir la totalité du territoire national et d’atteindre les régions  les plus enclavées.

Il s’agira en outre d’un système de secours en cas de rupture de la  connexion via la fibre optique qui évitera à l’Algérie des  black out comme celui enregistré en 2015 suite à la rupture du câble  sous-marin de fibre optique, a-t-il soutenu, avant de déclarer que « dans le  cas où la connexion via fibre optique sera perturbée dans une région  donnée, on aura la possibilité de basculer sur le satellite ».

source

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.