Algérie Poste – Les TPEs devenus gratuits pour une durée limitée

Dans le but de limiter la propagation du COVID-19, ainsi que de développer l’utilisation des transactions commerciales sans argent liquide, Algérie Poste informe les commerçants et tous les opérateurs économiques qu’il leur est possible d’obtenir un Terminal de Paiement Electronique (TPE de manière totalement gratuite durant les deux prochains mois.

Pour ce faire, il suffit au tenant d’un registre de commerce de se rendre auprès de la Direction d’Algérie Poste de sa Wilaya d’activité, et d’accomplir certaines procédures administratives. Néanmoins, et en vue de la situation actuelle et la quantité limitée du stock disponible seront privilégiées trois catégories d’activités commerciales :

  1. Le commerce de produits alimentaires (Alimentation générale, fruits et légumes, boucheries… ).
  2.  L’activité de la vente de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques.
  3. Toute autre activité se trouvant dans une Wilaya sujette à un confinement total.

Ainsi, les commerçants accomplissant les démarches nécessaires profiteront d’une période de 02 Mois de gratuité totale sur toutes les prestations offertes par le TPE, c’est-à-dire :

  • L’abonnement.
  • Connectivité internet (forfait 4G)
  • Formation sur l’utilisation de la machine.
  • Maintenance.
  • Un pack gratuit de 20 rouleaux de tickets.

Au-delà de la période indiquée, les services indiqués ci-dessus redeviendront tout naturellement payants, sauf décision contraire de la part d’Algérie Poste.

Utile, mais vouée à l’échec

Pour rappel, les TPE sont utilisables pour payer tout achat effectué à l’établissement où c’est proposé. Ils acceptent non seulement la carte Edahabia d’Algérie Poste –reliée à un compte CCP-, mais aussi les Cartes Interbancaires CIB.

Malheureusement, on s’attend à ce que l’opération rencontre un échec relatif, essentiellement dû à la réticence des commerçants de se débarrasser du cash, car ce dernier leur permet de rendre de réduire leur imposition. Il faut donc que cela s’accompagne d’un forcing légal difficile à faire dans la période actuelle.

A LIRE AUSSI