La ministre de la poste, des télécommunications, des technologies et du numérique, Houda Feraoun a annoncé il y’a quelques jours de cela la décision portant sur la suspension de l’accès au réseau internet durant la première heure de chaque épreuve du baccalauréat afin de prévenir la fuite des sujets et le copiage.

La ministre ne s’est pas étalée sur le sujet, elle n’a donc pas expliqué s’il s’agit de suspendre quelques sites uniquement, notamment les réseaux sociaux, ou bien de suspendre tout le réseau internet.

Nouria Ben Ghabrit nous a éclairci davantage sur ce sujet en indiquant qu’afin d’appliquer les mesures d’organisation des examens du baccalauréat, le réseau internet sera bloqué pendant le première heure de chaque épreuve. De plus, la plateforme Facebook sera suspendue tout le long des cinq jours d’examen.

La ministre a déclaré que la situation : « s’est imposée elle-même sur nous, il s’agit d’un cas d’une force majeure. Nous ne sommes pas confortables pour la suspension d’internet, mais nous devons agir devant ces événements ». Ajoutant que plusieurs candidats ne sont pas conscients de la gravité des conséquences engendrées par la triche.

Suite a une demande de madame Ben Ghabrit, la ministre de la poste, des télécommunications, des technologies et du numérique a décidé de bloqué le réseau internet pendant la première heure de chaque épreuve du baccalauréat, et ce dans le but d’éliminer toute perturbation de cet examen, ajoutant qu’il est probable que tous les réseaux sociaux soient suspendus.

PARTAGER