L’Agence Ecofin a été Invité au Forum du journal El Moudjahid, le 11 octobre 2016, le ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé de l’Economie numérique et de la Modernisation des systèmes financiers, Moutassem Boudiaf, a apporté de nouvelles informations sur l’e-paiement lancé dans le pays depuis le 4 octobre 2016. Actuellement, c’est 1.300.000 cartes de paiement qui sont déjà en circulation. En une semaine, 260 transactions sur Internet ont été comptabilisés.

Résultat de recherche d'images

Selon Moutassem Boudiam, le nombre semble faible pour l’instant, mais ce n’est que le début et une accélération dans l’utilisation de ce mode de paiement dématérialisé est attendue. Une campagne de sensibilisation sur l’intérêt du e-paiement sera d’ailleurs lancée dans les prochains jours via les médias et les réseaux sociaux pour susciter l’intérêt des Algériens pour cette solution de paiement et gonfler le volume des transactions.

En dehors des neuf entreprises (Algérie Télécom, Mobilis, Air Algérie, Tassili Airlines, la CNAS, Société des eaux et d’assainissement d’Alger (SEAAL), Djezzy, Ooredoo et Amana Assurances) qui offrent déjà à leurs clients la possibilité de régler leurs factures en ligne, de nouvelles sont attendues pour étendre la portée du service financier. D’après le ministre délégué, des pourparlers ont déjà été entamés avec d’autres sociétés publiques telles que Sonelgaz, ou encore l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL). Le nombre de banques impliqués dans le système de règlement en ligne par carte interbancaire a également augmenté. Il est passé de 11 à 13, soit six banques publiques et sept banques privées.

Moutassem Boudiaf a expliqué que pour obtenir une carte Interbancaire pour payer en ligne, tout usager détenteur d’un compte bancaire devra se rapprocher de son agence bancaire pour demander ladite carte. Pour ceux qui disposent déjà d’une carte interbancaire, ils devront demander à leur agence bancaire d’ouvrir le service d’e-paiement sur celle-ci. Autre solution donnée par le ministre délégué, formuler une demande de carte sur le portail web bitakati.dz.

Source : agenceecofin.com