C’était il y a quelques jours, le professeur Algérien Taha Zerrouki se voyait offrir le prix : El Sheikh Muhammad Ben Rached pour l’Arabe dans la catégorie « Contenu numérique ».

Screenshot (135)

Ce prix, plus que mérité, vient récompenser les efforts de Mr. Taha Zerrouki et sa grande contribution dans le développement de programmes et logiciels Open Source en Arabe. Les projets les plus importants sur lesquels il a travaillé sont une suite logicielle conçue pour traiter la langue Arabe, dont un correcteur d’orthographe automatique, un conjugueur de verbes, un dictionnaire numérique..etc.

Pour le grand public, Mr. Taha Zerrouki qui est professeur au Pôle Universitaire de Bouira, a créé pour les étudiants un logiciel qui facilite leur adaptation aux études en langue française avec un dictionnaire regroupant les mots scientifiques les plus courants regroupés par domaine et leurs traductions en arabe.

Le lien pour télécharger le logiciel en question : Lien.

Une autre preuve que l’Algérie ne manque pas d’individu qui peuvent excellé dans leurs domaines respectifs, une preuve qui devrait peut être pousser les autorités à investir encore plus dans le facteur humain et récompenser ceux qui se démarquent avant que des pays étrangers ne le fassent pour eux.

Je tiens personnellement à remercier Mr. Taha, pour ce qu’il m’a appris étant donné qu’il est professeur dans notre université, pas seulement sur le plan éducatif mais aussi sur le plan personnel. Sahit Chikh ! 🙂