Afin d’améliorer le service de la 3G en Algérie, l’ARPT vient de donner son accord de principe pour l’accélération du déploiement de cette dernière.

C’est ce qu’a indiqué la ministre des postes et des TIC, Imen Houda Feraoun, a indiqué Jeudi dernier, lors de sa visite des sièges des opérateurs de la téléphonie mobile Ooredoo et Djezzy.

Il est à noter que le cahier des charges exige des trois opérateurs de la téléphonie mobile, à savoir Mobilis, Ooredoo et Djezzy, de couvrir la totalité du territoire national dans un délai de 7 ans à partir de l’attribution définitive des licences 3G en décembre 2013, soit d’ici Décembre 2020.

Concernant la téléphonie mobile de quatrième génération (4G), la ministre a indiqué qu’une concertation avec les opérateurs est engagée pour le lancement de cette nouvelle technologie, sachant que le cahier des charges de la 4G sera prêt avant la fin de l’année en cours et que certains opérateurs mobiles ont déjà commencé les tests.

Mme Feraoun a également salué les efforts consentis par les deux opérateurs Ooredoo et Djezzy en matière d’investissement en Algérie, tout en insistant sur l’importance de la formation.

PARTAGER
Passionnée par l'univers Open-source/ High Tech depuis mon plus jeune âge, je veille à partager toutes les nouveautés du système "vert".