Si de plus en plus de start-up gagnent du terrain et avancent dans le monde de l’économie, c’est que ces jeunes entreprises ont su éviter des erreurs que beaucoup commettent.

Les jeunes entrepreneurs ont souvent tendance à répéter ces erreurs qui peuvent être fatales a une entreprise, et c’est pour ça que nous avons décidé de publier notre liste des 20 erreurs communes a ne pas commettre en start-up.

Et c’est parti pour la 4ème et dernière partie de la liste

A lire: 20 fautes a ne pas commettre en start-up [Partie 1]

A lire: 20 fautes a ne pas commettre en start-up [Partie 2]

A lire: 20 fautes a ne pas commettre en start-up [Partie 3]

16- Trop Compter sur l’aide de l’Etat ou des incubateurs

Commençons par un problème typiquement algérien, les citoyens en Algérie ont tendance à tout demander de l’Etat, ça peut marcher dans votre vie personnelle mais pas dans une start-up. Les exemples sont nombreux des entrepreneurs ayant profité d’ENSEJ et qui n’ont même pas pu démarrer leurs projets.

D’autre part, si vous comptez trop sur un incubateur vous risquez aussi de vous faire freiner ou arnaqué. N’oubliez pas que vous êtes l’entrepreneur, vous êtes le patron et c’est à vous de diversifier les sources de revenue et d’aide pour ne pas compter sur une seule a 100%.

17- Ne pas avoir de budget de communication

Il existe une très belle citation dans ce sujet : « ne pas communiquer sur votre produit est comme si vous faite l’œil a une femme dans le noir, vous savez ce que vous faites mais personne d’autre ne le sait », ceci dit, si personne d’autre ne sait que vous êtes en train de faire un bon travail, alors a qui voulez-vous vendre votre produit ?

Pensez à avoir un minimum de budget pour la communication, créer des compagnes publicitaires, de la relation avec la presse, ayez une activité dans tous les canaux, que ce soit sur support écrit, web, ou même TV et radio, pour arriver à faire connaitre votre activité.

18- Passer trop de temps sur le développement et non pas sur les ventes

Les start-up qui réussissent sont celles ayant rapidement sorti une première version, même imparfaite pour se focaliser sur les ventes, la rencontre avec les clients, quitte à améliorer leur produit ensuite.

Passer 3 ans pour avoir un produit parfait, c’est l’assurance de voir des concurrents prendre la place entre temps ou pire, de développer un produit parfait… pour soi-même mais par pour ses clients !

19- Négliger le business plan ou lui donner une importance plus que la sienne

Ne pas faire le business plan est une erreur car il constitue la boussole de votre projet. Certains projets (notamment au stade d’idée) n’ont pas forcément besoin d’un business plan immédiatement. Mais, à un moment, il sera nécessaire d’en rédiger un pour structurer votre entreprise.

Par contre, y consacrer tout son temps pendant des mois ne rendra pas votre projet plus pérenne ! Ne restez pas enfermé. Allez sur le terrain, lancez votre projet, et apprenez de vos erreurs.

20- Lever du fond trop tôt

Si vous lancez votre entreprise sans investisseurs extérieurs, vous pouvez vous efforcer d’améliorer le business model et d’aller de l’avant sans la pression suscitée par le conseil d’administration ou le regard de vos investisseurs par-dessus votre épaule. Une fois autonome, vous pourrez négocier de meilleures conditions avec vos investisseurs potentiels. Enfin, si personne ne contrôle votre entreprise de l’extérieur, vous pourrez arrêter l’aventure à n’importe que moment sans avoir peur d’être licencié par les personnes qui ont investi dans votre entreprise.